La médecine médiévale chapitre 4

Comment sauvait-on nos ancêtres ?

Lorsque vous tombiez d’une échelle dans l’Antiquité, dégringoliez l’escalier de l’auberge au Moyen-Age, ou quand vous buviez la tasse à la Renaissance, qui venait vous porter secours ? Quels étaient les gestes d’urgence de l’époque ? Comment vous guérissait-on lorsque vous tombiez malade ?

Panacéa vous propose une rétrospective des gestes d’urgence et de la médecine en général à travers les âges.

Pour bien comprendre l’évolution de la médecine en France, il faut se pencher sur les découvertes hors de nos frontières. En effet, les connaissances et les découvertes voyagent d’un pays à l’autre et influencent les pratiques et traditions. Aussi prenons un peu de hauteur pour un bref tour d’horizon.

 

La médecine de l’empire Byzantin :

Ce dernier s’étend de 400 à 1453 après JC.  Et si on mentionne surtout Byzance pour faire allusion au luxe, il faut savoir que les Byzantins sont également connus pour leur formidable travail de conservation des connaissances médicales de la Grèce et de la Rome antique.

Néanmoins, on considère souvent abusivement que l’empire Byzantin n’a joué qu’un rôle de compilation et de conservation.

En effet, ils ne se sont pas contentés de jouer aux bibliothécaires méticuleux, car ils ont également fait un travail de correction des écrits et ont participé à l’enrichissement de ces connaissances, comme par exemple avec les travaux sur la goutte.

Alors certes, ça en jette moins que les civilisations que nous verrons ensuite, mais il ne faut pas oublier que la goutte c’est douloureux !

Par ailleurs, ils possédaient des établissements médicaux très organisés où existait une véritable hiérarchie. Ainsi, on pouvait distinguer des médecins chefs, des infirmières et des aides soignants

De même, l’empire Byzantin subventionnait les médecins privés afin qu’ils travaillent six mois par an dans les hôpitaux publics.

Cependant, il est vrai que si on retient surtout le rôle de conservateur des connaissances de l’empire Byzantin c’est qu’il est d’une importance capitale dans l’influence de la médecine arabe ou dans le développement de l’université de Salerne en Italie et donc de la redécouverte des théories antiques lors de la renaissance.

Mais ce n’est pas la seule civilisation à avoir fait progresser notre médecine. En effet, nos voisins très à l’est ont également plus que contribué à la création d’une médecine moderne à l’écoute du corps.

 

La médecine traditionnelle chinoise :

Cette médecine est basée sur la compréhension de l’être humain, qu’il soit en bonne santé ou malade. Son plus grand principe est la gestion de l’équilibre de l’énergie interne appelée « qi ».

La médecine chinoise, qui distingue 5 organes et 6 entrailles, est à l’origine de nombreuses découvertes majeures qui ont conduit à l’émergence de la médecine et des soins que nous connaissons actuellement.

En effet, contrairement à l’Europe où l’on a tendance à attribuer les maladies à une conduite pècheresse ou à donner des explications guidées par la superstition, les médecins chinois s’illustrent par leurs recherches tendant à déterminer la cause des maladies. Ainsi, Zhäng Zhongjing a fait l’étude des différentes sortes de fièvres et il distingue les maladies aiguës des maladies chroniques.

Par ailleurs, leurs compétences chirurgicales sont surprenantes. Ainsi, ils sont parfaitement à même de vous ouvrir le bidon pour aller jouer avec vos boyaux. En effet, dès l’Antiquité les chinois sont passés maîtres dans l’art des « ouvertures abdominales » (laparotomie, lithotomie, greffe d’organes, résections intestinales) et sous anesthésie générale s’il vous plait ! Et par là on entend utilisation du chanvre indien et non pas un coup sur la tête.

Par ailleurs, on est déjà également branché fitness. En effet, Hua Tuo a intelligemment remarqué qu’un corps en pleine forme résiste mieux aux maladies. Aussi, il invente l’exercice de gymnastique, appelé jeux des animaux, qui facilite la digestion et la circulation et qui fortifie le corps. Il vous suffit juste de reproduire les figures du tigre, du cerf, de l’ours, du singe et de la grue ! (Je vous vois à imiter Jacky chan maniant le nunchaku…)

Leur seul petit délire c’est leur quête de l’immortalité. En effet, beaucoup de médecins ont également la casquette de sorciers et cherchent à trouver le remède à la mortalité humaine mais également à la vieillesse. Bah oui autant rester frais ! Ainsi, chacun tente sa petite recette comme des pilules à base d’or et de métaux précieux ou lourds selon les goûts ! C’est une petite obsession nationale qui va assez loin puisqu’on envoie même des expéditions à la recherche des îles de l’immortalité (avec 6000 jeunes hommes et jeunes femmes vierges pour la colonisation). Mené par un certain Xu Fu, ils atterriront au Japon…

Entre le VIIème et le VIIIème siècle c’est l’apogée de la médecine chinoise : on sait soigner : la cataracte, les fractures et les caries dentaires.

Et au XIème XIIème siècle on est en mesure d’identifier les grandes maladies infantiles telles que la varicelle, la rougeole et la scarlatine.

Les scientifiques pratiquent la dissection et possèdent une matière médicale extrêmement riche à laquelle s’ajoute de nombreux médicaments exotiques.

Les conquêtes mongoles apportent le chaos et la destruction. Néanmoins, c’est un état florissant qui est décrit par Marco Polo. Avec une médecine à l’écoute du corps qui sait notamment soigner les maladies carentielles par la diététique.

 

Il semble donc beaucoup plus enviable, à cette époque, d’être né en Chine ou à Byzance plutôt qu’en Europe.

Néanmoins, l’empire Byzantin et la chine ne sont pas les seuls à avoir développé une médecine qui a mené jusqu’à nos pratiques modernes. C’est ce que nous verrons au prochain chapitre.

ABK

Conceptrice rédactrice

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s